Le potentiel, qu’est-ce que c’est au fond ? Quel est l’intérêt d’apprendre à exploiter son potentiel ? Cela vous est déjà arrivé d’entendre un proche vous dire que vous n’exploitiez pas tout votre potentiel ? Si vous avez une prédisposition et que vous ne vous en rendez pas compte, ou que vous ne vous sentez pas à votre place , vous avez sûrement déjà entendu cette phrase !

Le potentiel c’est quelque chose qui existe en puissance, qui exprime une possibilité. Le potentiel d’une personne, c’est également le pouvoir, la force ou tout simplement les ressources dont elle dispose. Un levier que vous pouvez utiliser pour propulser votre réussite.

Nous parlerons ici de capacités intellectuelles ou émotionnelles, de talent et de compétences. Comment les détecter et les développer pour exploiter son potentiel ?

Qu’est-ce que la notion de potentiel ?

Le potentiel est difficile à mesurer, car il est multiple et diffère d’un individu à l’autre. Calculer le QI (quotient intellectuel) d’une personne ne suffit pas pour apprécier la réussite d’un individu. C’est en tout cas le constat réalisé par le psychologue Robert J. Sternberg, reconnu pour ses recherches sur l’intelligence humaine et la créativité. En 1988, il met au point la Théorie triarchique de l’intelligence.

Cette théorie est considérée par la communauté scientifique, car elle sort de l’ordinaire. Cependant, elle est critiquée car il manque une part d’expérience et de vérifications scientifiques.

Pour Sternberg, le test de quotient intellectuel ne permet de connaître qu’une seule facette appelée “intelligence analytique ou générale (g)”. Dans sa théorie il en existerait donc deux autres qui viennent compléter l’intelligence académique :

  • L’intelligence créative : c’est-à-dire la capacité à imaginer, inventer des idées nouvelles (Think Out Of The Box). Elle permet de trouver des solutions originales de manière agile. Les managers et chefs d’entreprises en ont par exemple grandement besoin.
  • L’intelligence pratique : soit la capacité à se débrouiller face à une situation, à un environnement nouveau. L’individu va soit s’adapter, soit changer l’environnement. Il fait preuve de mesure et de pragmatisme. Il a une connaissance sociale plus ou moins aiguë.

Quelle différence entre le potentiel cognitif et créatif-productif ?

potentiel-creativite-intelligence

Vous devez déjà être en train de vous demander quel type d’intelligence est le plus développée chez vous. Il est assez simple de vous imaginer, tentant de le deviner en scrutant votre comportement (et aussi ceux de vos proches) pour établir les prédispositions de chacun.

En réalité, nous possédons tous ces trois intelligences de manière plus ou moins flagrante, mais quelle est concrètement la différence entre elles ? D’un côté nous avons l’intelligence générale, académique, mais de l’autre une intelligence plus sensible non quantifiable et plus subtile. Elle peut influencer votre succès bien plus que vous ne le pensez (peut-être) !

Prenons un exemple, afin de rendre cette théorie plus tangible. Lorsque vous étiez étudiant :

  • Votre intelligence académique vous permettez d’être efficace en termes de traitement de l’information, d’analyse de résultat et de résolution de problèmes. Très bien pour les mathématiques et toutes les matières qui demandent un esprit logique et cartésien.
  • Votre intelligence créative quant à elle vous permettez d’être force de proposition, d’émettre des théories originales, de créer des choses nouvelles. Attention, vous ne vous en serviez pas seulement pour l’art appliqué (je vous vois venir), mais plutôt pour vous approprier des notions et les transformer en quelque chose qui ait du sens pour vous. Comme Albert Einstein qui a utilisé ses connaissances en physique moderne pour mettre au point la théorie de la relativité !
  • Enfin, votre intelligence pratique vous permettez de vous adapter à un environnement particulier inattendu ou inconnu : un contrôle “surprise”, un test oral… et de changer cet environnement de manière mesurée et calculée afin de le rendre plus malléable en cas de besoin.

Nous nous servons donc de ce trio dans toutes les situations de vie que nous rencontrons. Les personnes les plus talentueuses auront une prédisposition pour les utiliser avec perspicacité.

Comment détecter et exploiter son potentiel ?

Afin de déterminer clairement votre potentiel, vous pouvez mettre en place plusieurs actions. Nous allons voir lesquelles et comment les appliquer.

1. Le Motiva Individual :

Utilisé principalement en entreprise, c’est un bilan de compétences qui va chercher plus loin au niveau de vos motivations profondes, de vos intérêts et potentiel.

“MOTIVA a été créé en se basant sur les résultats des recherches récentes en matière de motivation et permet de comprendre d’une manière structurée ce qui motive ou démotive un individu au travail, de découvrir les métiers/activités/missions qui lui correspondent le mieux et de renforcer ses chances de s’épanouir et de réussir dans le monde du travail.” Pearson TalentLens

Pour le définir clairement, le test du Motiva est découpé en 3 sections distinctes :

  • Les intérêts professionnels : Ils représentent ce que vous voulez faire dans le monde professionnel. Les résultats montrent les domaines qui prédominent chez vous.
  • Les intérêts concrétisables : correspondent à ce que vous voulez, mais aussi ce dont vous vous sentez capable.
  • Les motivations clés et la satisfaction motivationnelle : montrent via un pourcentage votre niveau de satisfaction dans votre situation professionnelle actuelle.

À la fin du test, vous avez également accès à une liste de métiers qui pourrait vous correspondre, au modèle économique qui vous convient le mieux (alors, travailleur indépendant ou non ? – telle est la question !), à vos motivations clés (celles qui vous donnent envie d’avancer), au style de vie personnel et professionnel qui vous correspond le plus.

C’est un test assez complet qui peut aider concrètement à découvrir ses prédispositions et à exploiter son potentiel. Si vous êtes salarié, vous pouvez le passer dans le cadre d’un changement de carrière ou même avant une embauche. Si vous avez un tout autre statut, certains coachs peuvent vous proposer d’effectuer le test et de vous accompagner durant votre parcours de développement personnel et professionnel.

2. Créer son audit personnel

Cette méthode a été créée par Paul Peyronnet dans son livre La puissance de la cohérence. Il se base sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) et part du principe que nos proches sont les mieux placés pour réaliser une introspection. Il guide le chemin vers une cohérence entre, ce que nous disons, comment nous agissons, nos croyances personnelles et nos relations avec les autres.

L’idée pour l’audit personnel et de faire participer 3 à 5 personnes en leur posant la question « Si vous deviez compter sur moi pour quelque chose d’important, qu’est-ce que ce serait ? ». Vous devez les choisir aussi bien dans le domaine personnel, que professionnel et partager un lien avec elle. Plus vous les connaissez depuis longtemps mieux seront les exemples qu’ils vous donneront et leur connaissance de votre caractère.

La démarche peut paraître simple, pourtant il n’est pas aisé pour tout le monde de demander un avis sincère (parfois blessant), aux personnes de son entourage.
Une fois les questions posées, vous pouvez recenser en une liste toutes les qualités, traits de caractère et talents que vos proches ont détectés. Confrontez-les ensuite avec votre point de vue et tentez de réaliser une évaluation objective et juste de vous-même. Vous pourrez utiliser ces constats dans votre quotidien en tentant de nouvelles aventures. Laissez entrer des opportunités que vous auriez ignorées en temps normal. En somme, faites-vous confiance et avancez pas-à-pas vers la confiance en soi, l’épanouissement personnel et libérer votre potentiel.

3. Remonter dans le passé

Ce processus vous permet de prendre conscience de tout ce que vous avez réalisé, des qualités que vous avez développées et des compétences liées.
Nous avons souvent tendance à regarder ce qu’il y a devant nous, bon ou mauvais. C’est pourtant intéressant de s’arrêter un instant et d’observer tout ce qui a été accompli. Prenez en compte ce qui vous a transformé en une personne entière et singulière. Cet exercice vise à faire ressortir vos principales qualités et un mode opératoire que vous appliquez systématiquement de manière inconsciente !

  • Réalisez une liste de 10 à 15 réussites les plus importantes pour vous. Veillez à mélanger tous les aspects de votre vie personnelle et professionnelle. Par exemple, vous pouvez ajouter dans votre liste “Avoir cuisiné un soufflet parfait pour les 40 ans de ma meilleure amie, dont c’est le plat favori”.
  • Soyez spécifique dans la rédaction de vos réussites, comme dans l’exemple ci-dessus.
  • En face de chaque réussite, recensez toutes les qualités et compétences que vous avez dû mettre en application : rigueur, créativité, générosité, précision, honnêteté, etc.
  • Vous pouvez classer ces qualités par catégories si vous le souhaitez et si cela facilite votre lecture globale.
  • Mettez en avant les qualités qui reviennent de manière récurrente. Vous allez rapidement constater les piliers sur lesquels vous vous êtes toujours appuyé pour réussir.
  • À partir de ces piliers, écrivez une phrase qui vous définit. Par exemple “Je suis quelqu’un qui crée”, “Je suis quelqu’un qui réunit”, “Je suis quelqu’un d’instinctif”, etc.

Cette signature, c’est la vôtre et elle pourra vous suivre pour toutes vos actions. Elle continuera à vous guider lors de vos prochains challenges et vous aidera à exploiter votre potentiel, qui est depuis toujours enfoui au plus profond de votre être !

Comment le syndrome de l’imposteur vous bloque ?

imposteur-peur-stress-reussite-potentielLe syndrome de l’imposteur, c’est la peur viscérale de ne pas être à sa place. Vous ressasser vos doutes et vos peurs de ne pas être assez bon, assez compétent. Vous êtes (trop) modeste et attribuez souvent le mérite de vos réussites à des facteurs extérieurs à vous.
En un mot vous vous sous-estimez et vous n’avez pas confiance en vos capacités. Vous passez votre temps à vous demander quand votre entourage va se rendre compte de votre mascarade. Ces peurs et ses doutes se transforment bien souvent en stress, anxiété forte, voire même en burn-out dans certaines situations.

Pourquoi ce syndrome est devenu plus présent dans nos sociétés actuelles ? Pourquoi maintenant ? Impossible de ne pas faire de lien avec le digital et l’autoformation alors que le prestige des écoles élitistes est encore bien présent dans l’imaginaire. Le rêve du self-made-man et de l’autodidacte n’est pas à la portée de tous les caractères malheureusement. Certains devront faire un travail sur leur confiance en eux. Paradoxalement, c’est souvent les personnes qualifiées “à haut/fort potentiel” ou “surdouées” qui souffrent du syndrome aussi appelé “de l’autodidacte”. Cette peur profonde de berner votre entourage et de ne pas être à votre place peut vous pousser à pratiquer des tarifs qui ne valorisent pas votre travail, ou à refuser une promotion si vous êtes salarié.

En vous dévalorisant, vous vous empêchez d’évoluer, d’avoir une vision claire de vos forces et faiblesses. Comme nous l’avons vu, votre potentiel est une partie intégrante, innée de vous-même. Pour l’exploiter, vous devrez cependant faire preuve de lucidité et poser un regard juste sur vos qualités et vos défauts. Le syndrome de l’imposteur vous empêche d’amorcer ce processus, qui est pourtant déjà difficile pour une personne plus en confiance.

Vous devrez donc d’abord faire un effort pour vous affranchir du syndrome de l’imposteur et libérer votre potentiel. N’hésitez pas à consulter cet article “Comment vaincre la peur de l’échec ?” qui vous donne des pistes pour aller au-devant du syndrome de l’imposteur.

Nous pouvons constater, au regard de tous ces éléments, que pour apprendre à se connaître et exploiter son potentiel vous devrez mêler les approches !

Tests, échanges sociaux, introspections, expériences… ne lésinez pas sur les moyens, car le bout du chemin vous promet épanouissement et bonheur !

Vous trouverez également une ressource supplémentaire sur cette vidéo “Comment réussir si vous êtes “multipotentiel” et curieux de tout ?”